Les dents de sagesse, quand les faire enlever?

Aussi appelées les troisièmes molaires, les dents de sagesse se situent à la fin de l’arcade dentaire supérieure et inférieure. Ces 4 dents poussent à la fin de l’adolescence c’est-à-dire au début de l’âge adulte, une époque où l’individu grandit en sagesse, d’où son appellation de dents de « sagesse ». Il est parfois tout indiqué de les extraire, et ce, pour diverses raisons. 

Pourquoi l’extraction des dents de sagesse devient-elle une nécessité ?

 

A cause d’une poussée anarchique des dents

Le dentiste se voit dans l’obligation de retirer les dents de sagesse lorsque les dents de son patient poussent d’une manière désordonnée parce qu’elles manquent de place dans la bouche. Elles peuvent alors se chevaucher ou se désaligner, créant ainsi un effet visuel peu flatteur.

Parce que les dents sont incluses

Il se peut aussi que l’arcade dentaire soit étroite, ce qui peut empêcher la dent de sagesse de sortir de la mâchoire. Celle-ci est alors qualifiée « d’incluse ». Elle est en revanche « semi-incluse » si elle parvient à percer la mâchoire, mais partiellement. Dans ce cas, la moitié ou juste une infime partie de la dent de sagesse est visible dans la bouche.
Par conséquent, qu’elle soit incluse ou semi-incluse, il se peut que la dent soit sujette à divers problèmes tels que :
• Les douleurs : la croissance de la dent de sagesse entraîne généralement des douleurs virulentes autour et au niveau de la dent
• La péricoronarite qui est une inflammation de la gencive, causée par le fait que le patient n’est pas en mesure de bien nettoyer sa dent.
• Les infections dues à l’entrée de plusieurs bactéries
• La gingivite
• Le gonflement de la mâchoire
• Les caries
• Diverses pathologies comme les kystes folliculaires, les kératokystes
• Les améloblastomes qui sont des tumeurs bénignes
• Les maux de tête
Ici, le dentiste n’a pas le choix et procède à l’extraction de la dent de sagesse aussitôt que possible.

Parce que les racines ne sont pas droites

Les racines tordues peuvent déformer la forme de la dent. Son extraction est ainsi inévitable.

L’extraction préventive est envisageable dans certains cas

Un dentiste peut décider d’extraire une dent de sagesse dans le but de prévenir certaines complications. C’est le cas s’il n’y a pas assez de place dans la bouche pour que la dent se développe et si ses racines ne se sont pas encore toutes formées. Il peut aussi l’extraire s’il détecte des anomalies.

Les raisons pour lesquelles une extraction pourrait ne pas avoir lieu

Parfois l’extraction d’une dent de sagesse n’est pas recommandée. En voici les raisons :
 Un problème d’ordre médical : le dentiste peut juger que son patient ne puisse pas supporter l’extraction parce qu’il est hypertendu par exemple, ou hémophile.
 Le patient est trop âgé : avec l’âge, l’espace entre la racine et l’os des dents rétrécit et devient plus fin. Il se pourrait même que ces 2 éléments fusionnent : c’est ce qu’on appelle l’ankylose. Dans ces 2 cas de figure, l’extraction devient plus complexe et la douleur post-opératoire risque d’être plus vive.
 Un risque de paresthésie : la paresthésie ou la perte de sensation peut survenir si les nerfs des dents inférieures sont touchés.
 Un risque de perforation du sinus : le sinus étant très proche des racines des dents de sagesse supérieures, il peut être obstrué lors de l’extraction de celles-ci.

Article créé 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut